A l'honneur ...



Bernard Clouet nous a quittés

Il était le dernier des "honnêtes hommes" au sens des Lumières, à être parmi nous : écrivain, peintre, philosophe, poète mais aussi scientifique... et charmeur. Il a rejoint Marguerite le 1er novembre 2019. Une étoile porte son nom dans le ciel mais une autre s´est éteinte sur terre.

 Pour en savoir plus, cliquez ici
 
  Journal de la Canicule  
 
ecrivains Haute Marne
 • Le meilleur livre de son auteur ?


Pour son onzième roman, Thierry Beinstingel s'inspire de la canicule de 2003.
Un cinquantenaire sans histoire, dessinateur industriel, entre un jour d'été dans la maison de ses voisins qui ont disparu et vole un cahier dans une chambre vide.
Sans s'en rendre compte, commence pour lui un processus qui le conduit à écrire son journal afin de pouvoir expliquer son geste, au besoin.

"Au-delà de cette intrigue, Thierry Beinstingel raconte comment un type qui n'écrit que trois cartes postales par an décide un beau jour de rédiger son journal (...) Ce cahier ramassé dans une chambre d'enfant va bouleverser son existence. Jour après jour, l'écriture évolue et devient plus précise. Les phrases s'allongent. Les descriptions se multiplient. L'homme apprend à mieux se connaître et décrit le monde et son environnement avec de plus en plus de détails." (Christophe Poirson, journaliste, L'Affranchi de Chaumont du 23 octobre 2015)

Selon Thierry Beinstingel, ce fut un challenge pour lui d'écrire à la première personne, une autre vie que la sienne. Mais, après avoir exploré des récits avec différents pronoms, voire sans pronom personnel du tout, il n'est pas étonnant qu'il y soit arrivé.

L'auteur avait habitué son public à des récits sur le travail. Cette fois-ci, il entraîne, en plus, son personnage à s'interroger sur l'écriture. C'est aussi un récit captivant où le romanesque retrouve ses droits. Un bon roman ! D'après les premiers lecteurs, c'est même le meilleur de Thierry Beinstingel... mais n'est-ce pas ce que l'on dit de chacun de ses livres lorsqu'il sort en librairie?




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
 • Ce qu'en disent les lecteurs et la presse


(Photo Annie Massy : Thierry Beinstingel dédicace ses oeuvres à la librairie Le Pythagore de Chaumont)

"L'écrivain haut-marnais sort, selon votre serviteur, son meilleur livre. Comme un bon cru, il se délecte. Comme un bon met, il se dévore."
Dominique Piot, journaliste, Journal de la Haute-Marne, 18/10/2015

"Thierry Beinstingel, c'est d'abord une écriture qui nous captive au sens propre du terme : nous sommes tenus, prisonniers ! Mais le plaisir de la lecture, c'est aussi, à mon avis, une histoire qui nous tient en haleine. C'est pour cela que j'ai particulièrement apprécié Retour aux Mots sauvages et Ils désertent. C'est aussi ce qui fait l'attrait de ce nouveau roman. Mais comment a-t-il pu échapper à la rentrée littéraire ? Après avoir frôlé deux fois le Goncourt, Thierry Beinstingel aurait pu l'attraper cette fois-ci. Dommage."
Annie Massy, Présidente de l'AHME

"Thierry Beinstingel poursuit dans ce nouveau roman, son inlassable enquête sur le rôle du langage. Et c'est une nouvelle fois très réussi."
Christophe Poirson, journaliste, L'Affranchi de Chaumont, 23 octobre 2015

"J'ai lu entre hier et aujourd'hui le journal de la canicule. C'est très bon, intéressant et original .Bravo, j'ai beaucoup aimé." Christian Cardot (écrivain de l'AHME)




Haut de pageHaut de page



 • Références du livre


Fayard, 2015
256 pages
En vente partout




Haut de pageHaut de page



Auteur du livre :
 BEINSTINGEL Thierry (1958...)