A l'honneur ...



Claude et Roger PETITPIERRE

Enfin, après vingt-cinq ans d´un travail sérieux, acharné et minutieux, ils font éditer le magistral ouvrage de Haute-Marne au Coeur de l´Histoire : deux volumes de cinq cents pages pour faire découvrir les richesses trop souvent méconnues du lieu de ce département, de la préhistoire à nos jours.

 Pour en savoir plus sur cette oeuvre, cliquez ici
 
  Privé en ... (un)   
 
 • Les enquêtes de Didier Rouque... mais au fait, c'est quoi un privé ?


"Le bac approche, révisons : l'enquêteur privé est une excroissance du libéralisme économique, électron libre sociétal, tandis que le flic est un fonctionnaire formaté pour maintenir l'ordre établi. D'où la déferlante du privé en terres étasuniennes et son faible écho en nos contrées, farouchement adeptes d'un état providence. CQFD : la stature d'un Maigret domine le paysage littéraire policier français, tandis qu'aux USA, ce sont celles de Sam Spade et Philip Marlowe (euh, avec une approche aussi schématique, pas sûr que j'obtienne la moyenne...).
Bien sûr, il y eut Nestor Burma, ce qui nous ramène quand même au milieu du siècle dernier. Plus proche de nous, Eugène Tarpon, Louise Morvan, Slimane Rahali (et son chien Bogart!), et puis qui?... Du haut de ses tentacules, le Poulpe ricanera sûrement de cette foire aux étiquettes. N'empêche, lui aussi enquête sans chaussures à clous... C’est en BD que l’on trouve la plus évidente représentation actuelle du privé made in France (et en solex), avec l'ami Jérome Bloche.
Autant d'arbres cachant la forêt d'auteurs francophones ayant osé s'attaquer au Mythe. Efforts probants parfois. Ainsi ceux de Dominique Edler, dont "Un privé en Champagne" vient de paraître aux éditions Le Pythagore."
(Revue "813" Serge Breton - Juin 2011)

Portrait de Didier Rouque
"De livre en livre, le personnage se dessine en petites touches et nous devient familier.
- Physique: Trente ans, "un grand type aux larges épaules, aux longs cheveux blonds retenus par un catogan."
- Profession: Ancien flic à la brigade de répression du banditisme, obligé d'en partir à cause des magouilles de Gérard Munier, "le salaud qui l'a piégé!"
- Ses passions: Le sport, il est cinquième dan d'aïkido, musicien amateur, il aime la bonne chair, le bon vin et surtout "sa douce Pauline" qui habite dans les Vosges.
- Sa famille: Un père un peu anar, un ingénieur inventeur de brevets qui a monté sa propre entreprise. C'est "une force de la nature" et il lui ressemble. Son frère Thibaut, père de jumeaux, que garde sa mère, ingénieur, elle aussi. "Ils seront, nous promet l'auteur, au cœur d'un prochain livre.
Au total, un être humain plein d'imperfections et de doutes, modeste et plein d'humour et un enquêteur aux intuitions percutantes et aux analyses perspicaces."
(Françoise Ramillon, JHM, Mag du dimanche, 10 août 2014)




Haut de pageHaut de page



 • Une analyse pertinente :


"A la Foire de Chaumont où Dominique Edler était présent au mois de juin, les lecteurs se réjouissaient :
"Ah, ça y est, le quatrième est sorti !"
Et ils s'empressaient de l'acquérir. "C'est peut-être l'effet "série", dit modestement l'auteur, je publie un épisode chaque année au printemps et il y en a encore trois à paraître".
Dans Le roman d'un privé, l'enquêteur Didier Rouque est appelé par le directeur du Salon du Livre aubois de Saint-Parres-aux-Tertres pour venir en aide à un écrivain menacé par un maître chanteur. Celui-ci lui demande de livrer la rançon exigée, mais très vite, les choses se compliquent et notre héros se retrouve dans une affaire de scandales et de malversations financières qui débouche sur deux assassinats et menace sa propre vie. Heureusement, "la bonne fée Agatha qui veille sur les détectives, daigne lui apporter sa grâce."
Pour lui permettre de sortir de cette épineuse situation et assurer ainsi aux lecteurs l'heureuse perspective d'un cinquième épisode en 2015.
"J'ai toujours adoré la littérature policière, confie Dominique Edler. Tout jeune, je dévorais les romans de Jules Verne, Agatha Christie, Arsène Lupin, les romans noirs américains, j'écris en deux ou trois mois, je réfléchis longuement à l'intrigue et une fois que tout est en place, je m'assied devant l'ordinateur et je me lance dans l'écriture". Il dit aussi privilégier l'intrigue, "sans alourdir le récit de descriptions interminables ni de réflexions pseudo existentialistes". Et il précise: "J'ai voulu prendre le contre-pied de romans scandinaves où les héros sont des personnages traumatisés, cassés par la vie, l'alcool, les drogues. Didier Rouque est un être normal, il a des soucis personnels, mais il s'en sort!"
Françoise Ramillon (le Mag du JHM, 10 août 2014)




Haut de pageHaut de page



 • Une touche locale


"Dominique Edler a rencontré Francis Zahnd, l'éditeur champenois, "par hasard". Ce denier a lu ses histoires, elles lui ont plu et c'est lui qui l'a incité à les ancrer dans notre territoire.
- Dans Un privé en Champagne paru en 2011, l'intrigue se déroule à Bar-sur-Aube et dans un village champenois.
- Dans Un privé en montagne paru en 2012, elle se passe à Chaumont et des les Vosges du côté d'un lac près de la Schlucht.
- L'Aube d'un privé paru en 2013, s'ouvre sur un procès à Troyes.
Et l'on sait déjà que le cinquième se passera en Bourgogne, le sixième à Bourbonne-les-Bains et le septième à Rethel.
Dominique Edler fait mieux encore dans la touche locale puisqu'il sème ses romans de clins d'œil aux autochtones. Par exemple, les passages de Didier Rouque à Chaumont nous valent des allusions au fameux viaduc ferroviaire, à ses rues, à ses commerces, à son journal (le JHM), à l'éditeur qui est aussi libraire et qui lui propose "d'éditer le récit de ses enquêtes!"
Le mot *"privé", on l'a deviné, apparaîtra dans chaque titre, signe de reconnaissance de la série et objet d'un jeu de mots que l'on ne peut s'empêcher de reproduire, même si l'auteur le trouve un peu facile: des romans "dont il ne faut pas se priver."
Françoise Ramillon( Le Mag du dimanche du JHM, 10 août 2014)




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
 • Tome 8 : Le Privé sans Visage


Que vient faire en pleine montagne vosgienne, cette femme surgie de nulle part habillée plus pour un cocktail mondain que pour une randonnée ?
- On cherche à me tuer, dit-elle .
D´abord incrédule, le privé remontera une piste meurtrière qui le mènera du siège de la FIFA en Suisse jusqu´à celui d´un journal parisien en passant par un lac dans la région de Langres, avec l´envie d´y mettre le feu ...


Plus d'information :
  >> plus de renseignements sur lke blog de l´auteur en cliquant ici


Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
 • Tome 7 : Souvenirs d´un Privé



Il ne sait pas pourquoi il est là, en pleine nuit, dans ce verger perdu au milieu de nulle part. Il ne sait pas comment il est arrivé là. Ni ce qu´il y fait.
Il y est, c´est tout.
Et lorsqu´on vient l´arrêter, il ne comprend toujours pas.
La petite ville ardennaise de Rethel? Il n´y a jamais mis les pieds.
Que s´est-il passé, alors? Ce soir-là, pour le détective Didier Rouque, va commencer l´enquête la plus étrange de sa carrière.




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
 • Tome 6: Un Privé sur l'Eau


Dans un collège privé de la paisible station thermale de Bourbonne-les-Bains, un prêtre est retrouvé mort. Accident? Suicide? Sa famille n'y croit pas et fait appel au privé Didier Rouque.
Son enquête le mènera à Alésia, en Bourgogne et en Franche-Comté, avant d’arriver jusqu’aux «thermes» de l’histoire…
Noire comme une soutane.

Paroles de lecteurs:

"Ce texte est celui qui m'a procuré le plus grand plaisir de lecture. (...) A chaque fois que je devais arrêter, je le regrettais, car j'avais envie de connaître la suite." - Elisabeth François, correctrice, mars 2016

"Une année d’attente pour une journée de lecture... J’ai « dévoré » ton dernier opus en une journée. Merci. J’ai apprécié la nouvelle enquête de Didier. Très sage notre Didier. Roman très émouvant." - Nicole, Froncles, avril 2016




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
 • Tome 5 : Un Privé sur le Bitume


Hérémont, tranquille petite bourgade de 5 000 habitants. Trois élus municipaux de l’opposition échappent de peu à des attentats après s’être opposés au projet d’édification d’une rocade. Ils engagent le détective Didier Rouque pour tirer cette histoire au clair.
Bien entendu, le maire de la ville, initiateur de ce projet ruineux, est le premier soupçonné. Mais l’affaire est-elle aussi simple ?
Le privé comprend très vite qu’avec tout ce goudron, il pourrait bien y laisser des plumes…

Editions Le Pythagore - 52000 Chaumont -
Format 16 cm x 24 cm - ISBN: 978-2-908456-
Parution mai 2015 - ?? € - 186 pages




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
 • Tome 4 : Le Roman d'un Privé


Un romancier donne rendez-vous au salon du livre aubois de Saint-Parres-aux-Tertres. Quelqu'un le fait chanter. Etonnamment, il lui demande de payer le maître chanteur au lieu le confondre. Son enquête le mènera jusque dans la station jurassienne des Rousses et il aura bien du mal à trouver la bonne piste… criminelle.

"Intrigue plaisante, bien construite, rondement menée, où le héros gagne en humanité et épaisseur: (...) Un roman dont il serait dommage de se priver."
( Serge 31, Revue 813, avril 2014)








Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
 • Tome 3 : L'Aube d'un Privé


Voici la troisième enquête du "privé" (toujours aux éditions du Pythagore, Chaumont) :

Le trafiquant Han Verstraat a été arrêté. Son procès s'ouvre à Troyes et le détective Didier Rouque est convoqué au tribunal pour témoigner à charge. Mais il n'aura jamais l'occasion de se retrouver en face de lui. Le matin de son arrivée, il apprend que Verstraat a été retrouvé mort dans sa cellule. Accident? Suicide? Meurtre? L'après-midi même, il échappe de peu à un attentat. Il aura 5 jours pour essayer de sauver sa peau et comprendre qui tire les ficelles...

Avec une fin pour le moins surprenante !


"L'écriture de cet ancien prof de français est toujours aussi simple et pleine de rythme. Comme les deux premiers, son livre se lit d'une traite. On attend la suite avec impatience ! "
Christophe Poirson, journaliste, l'Affranchi, mai 2013





Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
 •  Tome 2 : Un Privé en Montagne


Les pas du privé Didier Rouque vont le mener dans la ville champenoise de Chaumont. Chez les Grangier, une famille accueillant des enfants en difficulté, l’argent tombe du ciel sans qu’on puisse l’expliquer. Son enquête va se poursuivre les Vosges au bord d’un lac du côté de la Schlucht, où il va rencontrer un vieux pêcheur… mort depuis trois ans. De quoi en voir de toutes les couleurs !

Un -Privé en Montagne- a été sélectionné par le Lions Club pour concourir au niveau Quart Nord-Est en février 2014 avec deux autres auteurs. S'il est retenu, il intégrera la sélection nationale pour octobre 2014.


Ce qu'en dit la presse :

"L'histoire est enlevée, l'écriture riche en dialogues et le suspens ménagé habilement jusqu'au bout. On attend avec impatience la suite des aventures de cet attachant détective qui manie si bien l'humour". - Françoise Ramillon - Le JHM, Chaumont, juillet 2012

"Un privé… Si vous ne connaissez pas cette série, je vous encourage vivement à vous procurer ce premier tome. La suite: Un privé en montagne (tome 2) est tout aussi haletant ! En attente le tome 3". - Françoise G-D – Troyes, novembre 2012

"Avec son personnage sympathique et pudique, Edler déroule son histoire, tirant le moindre fil pour mieux comprendre le sens d'un fait servant l'intrigue. Avec ces "cliffhanger" qui suspendent l'intérêt du lecteur à la fin de presque chaque chapitre, le livre reste solidement collé aux mains du lecteur."
Willy Billiard – Bar-sur-Aube, L'Est Eclair, mai 2012

"C'est un roman bien écrit dont on regrette peut-être qu'il ne dure que 175 pages. On attend avec impatience la suite des aventures de Didier Rouque car Dominique Edler a encore au moins quatre manuscrits déjà prêts."
Lucette Ravier – La Voix de la Haute-Marne, mai 2012

"Comme les premières, ces nouvelles aventures sont très agréables à lire. L'écriture est simple, sans fioritures, mais très efficace. Et le suspens est au rendez-vous. Difficile de ne pas lire cette histoire d'une traite pour en connaître le dénouement le plus rapidement possible..."
L'Affranchi de la Haute-Marne, mai 2012




Haut de pageHaut de page



ecrivains Haute Marne
 • Tome 1 : Un Privé en Champagne


Gare de Bar-sur-Aube, deux minutes d'arrêt. Lorsqu'une jeune femme disparaît, un privé apparaît… Son enquête va le mener jusqu'à un village champenois au moment des vendanges. Il va vite s'apercevoir que cette disparition s'avère plus complexe qu'elle n'y paraît. Il faut dire que l'hectare de vigne en Champagne peut coûter très cher et même être mortel.

"Sur une trame ultra classique, Dominique Edler déroule une partition person-nelle qui suscite pleinement l'intérêt.
En situant son roman dans un contexte qu'il connaît manifestement bien (et, pour ne rien vous cacher, moi aussi), l'auteur trouve une authenticité de ton qui ac-croche d'emblée. Comme, de surcroît, il a parfaitement amalgamé les codes du "hard-boiled", les péripéties dans lesquelles il plonge son privé se révèlent plus que convaincantes. Autre tour de force pour un premier roman, Dominique Edler n'est pas avare de rebondissements, se payant le luxe, comme un vrai pro, d'entremêler plusieurs intrigues. Le tout avec rythme, aisance et clarté. Il faut dire qu'il y a chez lui un évident plaisir d'écrire, communicatif en diable: qui ouvre le roman se trouve hap-pé par un style direct et sans fioritures, au service d'une histoire dont on veut fatale-ment connaître le fin mot (ou le mot "fin")...
A certains moments, la lecture de "Un privé en Champagne" m'a renvoyé à celle, déjà lointaine, de David Morgon (nom de l'auteur et de son privé lyonnais, pu-blié au "Fleuve Noir Spécial Police" de la grande époque). Car voilà une autre grande qualité du livre de Dominique Edler: faire rimer littérature policière avec roman popu-laire. Pas si fréquent à bien regarder les étaux de nos libraires préférés...
On pourrait regretter des méchants caricaturaux (mais n'est-ce pas une des règles du roman populaire?), un héros au charisme à affirmer (mais l'auteur, par peti-tes touches, commence à nous révéler ses failles, l'empathie pointe...), et un dialo-gue (art subtil et délicat comme chacun sait) surabondant dans certaines scènes. Broutilles au final: dès son premier roman, Dominique Edler rejoint le cercle des ro-manciers français ayant réussi à camper un privé crédible, pour la plus grande et simple satisfaction de lecteurs avides de plaisirs roboratifs."
(Revue "813"Serge Breton - Juin 2011)

"Le roman se lit comme on déguste une coupe, une écriture fine, ciselée, pas de rebondissements spectaculaires, mais des soubresauts qui donnent du dynamisme au récit jusqu'à la dernière page". - Willy Billiard – Bar-sur-Aube, L'Est Eclair, mai 2011

"J'ai lu sur le site de Dominique Edler que d'autres enquêtes du privé Rouque allaient suivre, ne reste plus qu'à attendre leur sortie !" - Le monde de VHS

"Pour un essai, on peut dire que c'est une réussite: l'intrigue est bien construite, ménageant un suspense permanent, sans longueurs ni invraisemblances. L'histoire bien écrite se déroule dans les environs immédiats de Bar-sur-Aube…"
Lucette Ravier – La Voix de la Haute-Marne, juin 2011

"Autre tour de force pour un premier roman, Dominique Edler n'est pas avare de rebondissements, se payant le luxe, comme un vrai pro, d'entremêler plusieurs intrigues."
Serge 31 – Revue 813, juin 2011

"Cette fois, le texte choisi par Francis Zahnd [l'éditeur] situe son propos à proximité immédiate de Bar-sur-Aube. A maintes reprises dans le déroulement du scénario, Dominique Edler, l'auteur, cite Langres. Chaumont. On voit apparaître les arches du viaduc... On est quasiment chez nous. On s'y voit. On s'y croit."
Le Journal de la Haute-Marne, juin 2011




Haut de pageHaut de page



 • L'avis de professionnels du livre :


"J'ai terminé la lecture de ton premier roman édité ! Ça m'a plu, je lirai la suite! Il m'a semblé étrange de vivre un polar dont on connaît en quelques lignes l'ambiance, l'atmosphère des vendanges, les pressoirs en ébullition, les petits verres partagés après le labeur, la fatigue... jusqu'à la géographie des environs. Si tu veux bien, je te prendrais un autre exemplaire la semaine prochaine. J'aimerais également lire ton roman de SF, je serais ravi que tu me montres le manuscrit un de ces quatre."
Christophe R., Libraire – Virey-sous-Bar, Mars 2011

"Un polar dans la tradition des romans populaires. Très bien écrit"
Francis Zahnd, éditeur et libraire – Chaumont, avril 2011





Haut de pageHaut de page



 • Paroles de lecteurs


" Super livre que "Un privé en montagne"! Je n'en attendais pas moins de toi. A recommander! Tout y est: l'écriture, le dépaysement, le suspens. C'est un livre très abouti. Mais, avant de se plonger dans cet ouvrage, peut-être serait-il préférable de commencer par "Un privé en Champa-gne"...? A lire le soir, dans tous les burons. A quand le 3ème? ET, après la campagne et la montagne, pourquoi pas à la mer?"
Christian M. - Vendeuvre, septembre 2012

" Rien à dire, ce livre est très facile à lire, simple et intriguant jusqu'au bout, je le conseille vivement. Une aventure policière dans l'univers du champagne, dans le département de l'Aube. L'enquête de Didier Rouque, un détective privé qui suit la piste de la fille d'un ami, disparue."
Julie - Amazon.fr, août 2012

" Vous cherchez un roman qui vous tiendra en haleine 170 pages durant? Voici une aventure policière dans l'univers du champagne, basé dans le département de l'Aube. On y suit l'enquête de Didier Rouque, détective privé de son état, sur la piste de la fille d'un ami, disparue. L'écriture est fluide, l'aventure se suit sans temps mort, je vous conseille vivement ce roman, qui n'a bien entendu pas la prétention de révolutionner le genre policier, mais qui est très agréable à lire. "
Sephiroth – Amazon.fr, juillet 2012

"Cher Monsieur Edler,
J'adore littéralement et je trouve que le temple de la littérature policière est trop petit pour le détective Didier Rouque. Des romans étonnement ficelés, des polars à la française comme on les aime."
Michel H. - Paris, juin 2012

"A toutes les personnes qui n'ont pas encore lu un privé en champagne. N'attendez pas; dégustez; un véritable polar sympathique haletant et très facile à lire un moment de détente pour les vacances. Bravo on en veut encore. Merci M. Edler"
J. H - Bourbonne, mai 2012

" Lors de votre dédicace à Cultura Samedi dernier, je ne pensais pas prendre part à l'enquête de votre Privé Queue de cheval avec autant de jubilation... (…) Un style simple et nerveux, agréa-ble et moderne dans un livre qui ne vous tombe pas des mains... Si le commissaire Maigret partait en vacances, je ne manquerais pas de frapper à la porte de votre perspicace détective : partant de la disparition d'une jeune fille et se retrouver ainsi avec quatre assassinats, le sécateur en main le temps d'une vendange; cela a vraiment de quoi déconcerter la maréchaussée ''du cru''...
En attendant d'emboîter le pas de votre Privé en Montagne..."
Dany T. – Troyes, avril 2011

"J'ai terminé la lecture de ton premier roman édité! Ça m'a plu, je lirai la suite! Il m'a semblé étrange de vivre un polar dont on connaît en quelques lignes l'ambiance, l'atmosphère des ven-danges, les pressoirs en ébullition, les petits verres partagés après le labeur, la fatigue... jusqu'à la géographie des environs. Si tu veux bien, je te prendrais un autre exemplaire la semaine pro-chaine. J'aimerais également lire ton roman de SF, je serais ravi que tu me montres le manuscrit un de ces quatre."
Christophe R., Libraire – Virey-sous-Bar, Mars 2011

" J'ai passé un réel moment de plaisir en compagnie de Didier, privé de son état. L'action se passe dans le vignoble champenois (...) C'est un bon policier, bien sympathique. Ecrit à la pre-mière personne, ce que je préfère, l'histoire nous plonge dans le milieu viticole (...) J'ai lu sur le site de Dominique Edler que d'autres enquêtes du privé Rouque allaient suivre, ne reste plus qu'à at-tendre leur sortie!"
Virginie H – Charleville, août 2011,

"Bravo ! Nous avons été complètement avalés par l'intrigue et les personnages bien campés de cette histoire. Un bon polar qui mériterait d'être connu au delà de notre région"
Alain C. – Chaumont, juillet 2011

Sur le tome 6, Un Privé sur l'Eau:
Ce texte est celui qui m'a procuré le plus grand plaisir de lecture. (...) A chaque fois que je devais arrêter, je le regrettais, car j'avais envie de connaître la suite. - Elisabeth François, correctrice, mars 2016
Une année d’attente pour une journée de lecture... J’ai « dévoré » ton dernier opus en une journée. Merci. J’ai apprécié la nouvelle enquête de Didier. Très sage notre Didier. Roman très émouvant. - Nicole, Froncles, avril 2016





Haut de pageHaut de page



 • Références :


Le Privé sans Visage
Editions Le Pythagore 2018 - 16 x 24 cm - pages
ISBN: 978-2-37231-043-7 -
Prix : 19 € -

Souvenir d´un Privé
Editions : Le Pythagore, 52000 Chaumont
Prix : 19€

Un privé en Champagne
Editeur: Le Pythagore - 52000 Chaumont
Format: 16 cm x 24 cm
ISBN: 978-2-908456-71-4
Parution: 2 mai 2012
Prix: 16,30 € - 160 pages

Un privé en Montagne
Auteur: Dominique EDLER
Editeur: Le Pythagore - 52000 Chaumont
Format: 16 cm x 24 cm
ISBN: 978-2-908456-76-9
Parution : 2 mai 2012
Prix : 19 € - 184 pages

L´Aube d´un Privé (sortie en mai 2013)
Auteur: Dominique EDLER
Editeur: Le Pythagore - 52000 Chaumont
Format: 16 cm x 24 cm
ISBN : 978 2 908456 84 4
Prix : 19 euros - 176 pages

Le Roman d´un Privé
Auteur : Dominique Edler
Editeur: Le Pythagore - 52000 Chaumont
Format: 16 cm x 24 cm
ISBN: 978-2-908456-87-5
Parution mai 2014 -
Prix : 19 € - 175 pages

Un Privé sur l´Eau
Editions Le Pythagore - 52000 Chaumont - (mai 2016)
Format 16 x 24 cm - 192 pages
ISBN: 978-2-37231-018-5 -
Prix : 19 €


Plus d'information :
  >> pour aller sur le site de l´éditeur, cliquez ici
  >> Pour aller sur le blog de Dominique Edler, cliquez ici


Haut de pageHaut de page



Auteur du livre :
 EDLER Dominique (1951...)